Bien manger : une bonne résolution pour votre animal aussi !

Une saine alimentation a des effets bénéfiques sur la qualité et l’espérance de vie. C’est vrai pour nous et c’est vrai pour nos chats et chiens. Donner de la nourriture de meilleure qualité à son animal est même une bonne façon d’éviter certains frais de santé maintenant ou plus tard.

Si vous cherchez à économiser, opter pour de la nourriture de qualité inférieure est une mauvaise idée !

Mais comment choisir une nourriture de bonne qualité ? Comment s’y retrouver parmi toutes les marques et l’information qui circule au sujet de la nourriture pour animaux ?

Voici ce qu’il faut savoir pour faire de bons choix et éviter les pièges.

Comprendre les ingrédients

L’étiquette du sac de nourriture indique que le premier ingrédient est du « poulet ». Appétissant, n’est-ce pas ?

Si vous avez en tête une juteuse poitrine de poulet, détrompez-vous. Ces morceaux de choix sont généralement réservés pour la consommation humaine.

La définition de poulet, dans la nourriture pour animaux, inclut notamment le cou et les pattes du poulet.

Si, par contre, il est inscrit « farine de sous-produit de poulet », votre premier réflexe sera probablement de trouver ça moins appétissant. Pourtant, il s’agit des abats, comme le cœur et le foie, que l’on a déshydraté, puis moulu. C’est souvent un meilleur ingrédient que le poulet. Comme quoi il est vrai qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences, même lorsqu’on lit l’analyse chimique d’une nourriture pour animal de compagnie !

Des protéines ?

Autre point auquel il faut faire attention : le pourcentage de protéines. Il est préférable de parler de taux de digestibilité des protéines ou encore de pourcentage d’énergie métabolisable de ces mêmes protéines

Ouf ! Ça se corse là, non ?

Pour faire simple, il faut se préoccuper de qualité plutôt que de quantité. Un exemple ? Mélangez une bonne tasse de cheveux avec quelques morceaux de cuir et vous obtiendrez un repas riche en protéines à servir à votre animal. Or, les chances qu’il soit enthousiaste et rassasié sont minces !

Quant aux grains, ils pourraient être à eux seuls le sujet d’une chronique ! Des positions bien campées existent entre lesquelles il faut savoir naviguer avec discernement et nuance.

Alors, que faut-il donner à son animal ?

Réalité, mode, mythe, stratégie commerciale ? L’important à retenir est qu’il n’y a pas de formules toutes faites qui s’appliquent à tous.

Ainsi, une diète riche en protéine est recommandée pour un chaton, mais peut être contre-indiquée chez un chat âgé

Une recommandation alimentaire devrait toujours être faite sur une base individuelle en se basant sur la race et ses prédispositions, l’âge, le niveau d’activité et l’examen de santé — ce dernier pouvant révéler une condition particulière à traiter (tartre dentaire, obésité, arthrose, allergies, etc.).

Comme vous, nous souhaitons garder votre animal en santé le plus longtemps possible. N’hésitez pas à communiquer avec nous et nous vous aiderons à faire le bon choix !